Skip to main content

Burkina Faso, IRC agit pour la durabilité des services d’eau et d'assainissement

Publicatiedatum: 18/01/2022

IRC Burkina continuera son travail en 2022 pour la réalisation du droit humain à l'eau et à l'assainissement.

Le renforcement des systèmes WASH implique de prendre des mesures et de soutenir des interventions qui sont considérées comme susceptibles de renforcer les fonctions de gouvernance et de gestion des services. Cela comprend le renforcement à la fois des facteurs (technologie, financement, réglementation, coordination, prestation de services, etc.), ainsi que de la capacité des acteurs et de leurs interactions, pour améliorer la qualité et la durabilité des services WASH et garantir que toutes les populations soient desservies. IRC s’appuie aussi sur ces leviers pour accentuer les progrès.

Nous agissons pour renforcer les systèmes locaux (Ph, IRC Burkina)

Nous agissons pour renforcer les systèmes locaux (Ph, IRC Burkina)

D’autant plus que les services d’eau potable et d’assainissement exigent des investissements considérables en matière d’infrastructures, cette composante étouffe souvent les autres aspects dont celui du renforcement de capacité des acteurs et le plaidoyer pour susciter la volonté et l’engagement politiques. Pourtant, il est clair que sans un leadership accru des premiers responsables communaux et nationaux ainsi que des connaissances solides des acteurs du secteur à tous les niveaux, on ne pourra prétendre être au rendez-vous de l’horizon 2030, notamment en ce qui concerne la qualité et la durabilité des services.

Partenaires de collaboration

Au Burkina Faso, IRC a choisi entre autres, de se focaliser sur ces derniers aspects. Ainsi, en 2021, plusieurs actions ont été menées dans ce sens. En matière de renforcement de capacité, IRC collabore avec l’Institut Internationale de l’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement de Ouagadougou (2IE), afin de familiariser les jeunes apprenants dans le WASH sur la gouvernance et le financement du secteur. Cette action est d’autant plus capitale car elle a pour vocation de préparer les étudiants sortants, à l’importance de ces fonctions pour l’efficacité des interventions. Cette contribution vient compléter les connaissances des jeunes sur les technologies et les infrastructures.

IRC a également entamé une collaboration avec ForthInvestment, une entreprise spécialisée dans le financement et l'accompagnement des PME et des projets d'entreprises, pour la mise en œuvre du programme PME PERFORMANTES WASH. Ledit programme est cofinancé par Aqua for All et déployé en partenariat avec IRC, Sinergi Burkina, La Maison de la PME (Société Générale Burkina Faso), l’institut 2IE et d’autres acteurs du financement et de l’accompagnement du secteur privé.  L’ambition est d’accompagner et de développer 10 PME durant une période de dix (10) mois dans les secteurs de l’eau, l’assainissement et la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE). À l’issue d’un appel à candidatures organisé à cet effet, sur trente-sept (37) Petites et Moyennes Entreprises (PME) postulantes, vingt (20) ont été présélectionnées et dix (10) PME ont été retenues, au terme d’un processus incluant une phase de diagnostic, un entretien et une visite terrain. PME PERFORMANTES WASH est donc en marche avec à son bord 10 PME en quête de croissance et à leurs côtés des experts qui ont la charge de renforcer leurs compétences techniques et organisationnelles ainsi que des investisseurs.

Les 10 porteurs de projets retenus à la sortie d’une session de formation sur le leadership entrepreneurial, le 17 septembre 2021 (Ph, Forthinvestment.com)

Les 10 porteurs de projets retenus à la sortie d'une session de formation sur le leadership entrepreneurial, le 17 septembre 2021 (Ph, Forthinvestment.com)

Mobiliser les financements

Notons qu’en marge de cet accompagnement, une étude de marché est aussi en cours en vue de développer, en collaboration avec les acteurs locaux du financement, des mécanismes financiers innovants adaptés au secteur WASH.

Cette façon de faire devient urgente car selon l’UNICEF, pour atteindre l’objectif d’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous, les financements annuels y afférant dans les pays en développement devraient tripler. Les ressources endogènes représentent donc un atout conséquent qu’il convient de mobiliser tout en mettant les forces vives au cœur du processus et en faisant d’eux des modèles économiques et de promotion des services.

Participer à plusieurs groupes

En plus de toutes ces actions, IRC participe régulièrement aux cadres de dialogue sectoriel organisés par le Ministère de l'Eau et de l’Assainissement (groupes de travail sur les politiques et stratégies, groupes thématiques, ateliers de planification, d’échange et de bilan etc.) qui représentent des tribunes pour faire des plaidoyers auprès des acteurs afin de renforcer les systèmes WASH autant au niveau communal qu’au niveau national. En matière de contributions, IRC a participé au groupe technique de travail pour l’élaboration du document d'orientation pour l'accélération de la fin de la défécation à l'air libre au Burkina Faso à l'horizon 2030 ainsi qu’au cadre sectoriel de dialogue environnement, eau et assainissement à l’issue duquel un rapport de performance eau et assainissement 2020 a été produit.  Également IRC est membre du comité technique de suivit de l’étude nationale sur l’état des lieux des services d’eau, d’hygiène et d’assainissement (WASH) en milieu scolaire au Burkina Faso, ainsi que de l’élaboration de la stratégie de l’hygiène hospitalière.

Influencer les acteurs du secteur et leur demander de faire les choses différemment surtout en matière de WASH est un engagement que IRC a choisi de porter, une quête indispensable à l’atteinte de l’ODD 6. Les différents appuis techniques que nous réalisons au profit des acteurs et des décideurs aussi bien en matière de gestion des connaissances que d’appui à la maitrise d’ouvrage devraient leur permettre de transformer la gouvernance et la gestion du secteur de manière progressive. IRC ne lâchera rien et les actions se poursuivront en 2022 pour la réalisation des droits humains à l’eau et à l’assainissement au Burkina Faso.