Skip to main content

Eau et Assainissement : allier l’urgence au développement

Publicatiedatum: 26/12/2019

IRC a initié un atelier de partage d' expériences sur la mobilisation des ressources techniques et financières pour les communes du Nord et du Sahel

Engagé à appuyer les communes du Nord et du Sahel, IRC a initié un atelier de partage d'expériences sur la mobilisation des ressources techniques et financières pour assurer la maîtrise d'ouvrage communal d'Adduction en Eau Potable et Assainissement (AEPA). C'était les 29 et 30 novembre 2019 à Ouagadougou.

LRRD 1

La création et la gestion des infrastructures hydrauliques ainsi que la gouvernance du service public d'eau potable constituent l'un des 13 domaines de compétences que l'Etat central a transféré aux collectivités depuis 2006. L'effectivité du transfert ne pourra cependant se faire que lorsque les autorités communales auront eu toutes les compétences nécessaires pour satisfaire les besoins du secteur AEPA sur leur territoire. C'est dans cette logique qu'IRC, à travers le projet LRRD (Link Résilience, Relief and Development) a initié un atelier de partage d'expériences sur la mobilisation des ressources techniques et financières pour la maîtrise d'ouvrage communal en AEPA.

La colonne vertébrale de tous les efforts

La mobilisation des ressources étant très souvent confondue à la mobilisation des fonds, la difficulté des collectivités à assurer l'approvisionnement en eau potable et assainissement en devient davantage prononcée. Pourtant, la mobilisation des ressources qui regroupe les finances et l'appui technique est très essentielle. D' où l'initiative de l'Etat de créer la Direction de la Coopération Décentralisée pour mieux structurer et accompagner les communes de sorte à devenir autonomes. Malgré les nombreux efforts de l'Etat, les résultats escomptés n'ont pas encore été atteints. C'est ainsi que IRC a estimé important, durant ces deux jours d'atelier, d'aider les communes à identifier les différents types de ressources mobilisables et les potentiels donateurs ou contribuables. Un accent particulier a été également mis, au cours de cette formation, sur l'apprentissage des stratégies de mobilisation des ressources financières internes et la méthode pour démarcher les potentiels partenaires techniques et financiers.

Un atelier riche en partage d'expériences

L'opportunité de cet atelier a été saisie par la mairie de Zorgho de faire son retour d'expériences sur le leadership qui lui a permis de mutualiser des financements pour améliorer l'accès à l'eau potable et à l'assainissement. En effet en 2010, cette commune a élaboré un Plan Communal de Développement d'un coût exorbitant pour les autorités. Elle a donc pris l'initiative de mettre en commun des financements de plusieurs partenaires pour soutenir le « Projet ZORGHO' EAU » et la réalisation de gros ouvrages. En 9 ans, en plus de l'amélioration des services de l'eau et de l'assainissement et de l'évolution des pratiques des partenaires, la couverture des besoins en eau potable est passée de 32,32% à plus de 90%.
Dans les Hauts-Bassins, le leadership du maire de Houndé a permis à la mairie de collaborer avec la société exploitant la mine d'or implantée dans la commune dans le cadre de la Responsabilité Sociale de l'Entreprise (RSE). Les retombées minières ajoutées aux taxes ont concouru à faire des forages positifs et à approvisionner les différentes parties de la commune en eau. Un autre partenaire commun à la commune de Diébougou et de Houndé a permis à cette dernière d' ériger une vingtaine de forages hors zone urbaine et d'entreprendre la construction d'une station de traitement de boues de vidange.
Diébougou, dans la région du Sud-Ouest, a misé sur l'approche de mobilisation des ressources endogènes. Pour ce faire, elle a usé du porte à porte, des concepts innovants, des voyages marketing et des ambassadeurs de bonne volonté pour améliorer le secteur de l'eau et de l'assainissement.
Banfora a défini, de façon participative, sa vision pour le secteur de l'eau et de l'assainissement dans un plan stratégique. Aussi tous les partenaires doivent à présent s'aligner sur les objectifs de ce plan et œuvrer à ce que cette commune des Cascades devienne la référence nationale en matière de services d'eau et d'assainissement à l' horizon 2030. A l'exemple des certificats d'hygiène et de la campagne « Fasotoilettes », Banfora est parvenu à mobiliser d'importantes ressources avec l'appui de plusieurs partenaires techniques et financières et des forces vives de la commune.

« Il existe des partenaires pour les zones rouges »

Question d'actualité et réalité du terrain obligent, l'atelier a permis aux autorités communales des régions du Nord et du Sahel d'exprimer leur désarroi sur le sort du secteur de l'eau et de l'assainissement face à la situation sécuritaire qui se dégrade au quotidien. Toutefois, leur moral a été remonté par les formateurs qui ont révélé l'existence de partenaires qui n'interviennent qu'en situation d'urgence. « Très peu de partenaires vont dans les zones rouges mais il y en a qui ne vont que dans ces parties », les a rassurés, l'un des modérateurs de l'atelier, Hilaire Dongobada.

LRRD 2

Un atelier bien à propos. C'est le constat qui se dégage de cette rencontre, en témoignent les mots de satisfaction du maire de Tongomayel, Sadou Issa Tamboura, pour qui ce partage d'expériences permettra d'affûter les armes pour mieux appréhender cette situation d'urgence et relancer les partenaires.

Et le Directeur provincial de l'eau et de l'assainissement du Soum, Yacouba Fofana, d'ajouter : « les communes du Sahel ont plus que jamais besoin d'assistance et cette formation vient à point nommé ». M. Fofana pense qu'«en plus de cette thématique d'actualité, il faudrait outiller ces acteurs en élaboration de projets pour pouvoir mieux approcher les partenaires techniques et financiers ».

LRRD 3

Les apprenants dans des conditions réelles

Comme plus-value de cet atelier dont les heureux bénéficiaires en redemandent, c'est la place de choix accordée aux nombreux travaux de groupes et simulations avec les partenaires dans divers contextes. Ces donnes essentielles ont permis aux participants de découvrir des techniques de négociation des ressources, des méthodes de choix des partenaires et des astuces de pérennisation des relations.

LRDD 4LRRD 4

Dotés à présent d'outils efficients dans le domaine, les communes sont confiantes sur leur capacité à mobiliser des ressources, toute chose qui permettra de faire face à l'urgence et penser l'après retour à la situation normale tant espérée pour cette zone du Burkina Faso.